Un truc que je disais avant de me rendre au Japon, c'est que ce pays ainsi que ma "réputation" (je disais que j'avais carrément une autre personalité ! Lol) étaient pour l'instant sauvés, étant donné que mon niveau d'alors de japonais ne me permettait pas de m'exprimer pleinement par mes sempiternelles vannes pourries. L'Arabe assis ou les affreux savent de quoi je parle.

Et bien, c'est chose faite... Mouahahahahahahahah!

C'est venu petit à petit au cours de cette année et alors que dernièrement, j'en ai sorties deux de suite, je me suis rappelé de ce que je disais.

Bien sûr, seuls les japonisants peuvent comprendre. Comprendre le japonais... mais les jeux de mots !? Sinon, j'ai ajouté la phonétique (pour comprendre la teneur de l'humour) et la traduction pour les autres.


Phrase, jeu de mot (pourri) de départ : 「Math,素晴らしいと思うね。当たり前だ!松原市があるので!」

Phonétique : Math, subarashii to omou ne. Atari mae da! Matsubarashi ga aru no de !

Traduction (avec bien-sûr perte du jeu de mot) : Tu trouves que les maths, c'est magnifique, n'est-ce pas ? C'est normal ! Il y a une ville qui s'appelle Matsubara !


Phrase, jeu de mot (pourri) de départ : 「このシーンは函館で行っている:箱だって!」

Phonétique :  Kono Shiin wa Hakodate de okonatte iru :  hako datte!

Traduction (avec bien-sûr perte du jeu de mot) : Cette scène se déroule à Hakodate : "c'est une boite!".


Je sens que je vais me faire lancer des pierres et tomates pourries... Désolé !

Bon, je triche un peu au niveau des sonorités et ai fait du jeu de mot franco-japonais dans le premier (en fait Math se dit 数学、suugaku) et ça les rend encore plus alambiquées. Et alors? Mouahah !

Par là-même, je dévoile ma véritable nature. On me prend tel quel, sans mensonge sur la marchandise. En tout cas, on ne pourra pas dire que je joue un double jeu.

Les pauvres !