Quoi de neuf en ce mois d'août ?

Et bien, pour commencer, le bail de la résidence universitaire de Kobe est arrivé à terme le 31 juillet. Ça fait que j'ai du déménager. C'est dommage, je m'étais habitué à cet endroit. J'ai eu un pincement au coeur quand j'ai du tout débarrasser et m'en aller. Que l'on se rassure, je ne vis pas (encore) sous un pont lol. J'ai trouvé un habitat provisoire, une guest house. Elle se nomme "Banana House" et se trouve à Sakai, ville de 800.000 habitants, banlieue qui touche directement le sud de Osaka. C'est pas mal mais on y resterait difficilement à l'année !

Lors de mon déménagement, le plus lourd, c'était mes affaires de cours. Des kilos et des kilos de japonais, je vous jure ! Mouarf. Et bien sûr, hors de question de jeter tout ça. Pour dégraisser mes affaires, je suis passé par la poste en envoyant environ 17 (!) kg de fringues en France par bateau. Bien sûr, des affaires d'hiver. 3 mois pour arriver et pour se faire rerenvoyer au Japon :p.

Question boulot, je pense avoir trouvé. Pourquoi "je pense"? Et bien, c'est que je suis entré en contact avec une boite qui vient de débuter une activité prometteuse et qui m'a dit :"pour l'instant pas possible mais décembre, ok!". S'en suit une communication actuelle continue. En tout cas, c'est dans le domaine que je veux (et pour lequel j'ai été formé). Je suis très intéressé par ce genre d'activité. Mais dans tout ça, j'ai développé une certaine méfiance. Blasé peut-être ? En tout cas, qu'on me promette monts et merveilles et qu'à la fin plus rien, je connais. Je demande donc confirmation et je travaille pour. J'espère que ça va aboutir.

En outre, je suis retourné à Kyoto dimanche dernier. Et cette fois-ci, pas pour du tourisme. En fait, Hiroko y venait voir une conférence sur la guerre en Irak et divers problèmes de pauvreté au Japon (le lien, c'est que dans tous les cas, on profite des pauvres...) et tenait à ce que j'y aille,  comme je montre aussi un certain intérêt pour ces questions. En prime, elle m'a fait une surprise lol ! On sort du train, on marche un peu et qui qui arrive derrière nous !? La belle famille (si je puis déjà l'appeler ainsi) ! Avec en prime, le beau-frère que je n'avais jamais encore vu ! Ça va, il a l'air sympa. Et ses parents le sont toujours.

Je suis bien accepté de ce côté là. Je dois dire que j'ai eu de la chance quand je lis certaines histoires... Ou plutôt, ce sont eux qui ont de la dévaine ! Il est vrai que la famille a l'air déjà éclairée et ouverte, comme on le voit dans la participation à cette conférence. Et les deux parents sont professeurs. Quoiqu'il en soit, c'est cool et ça m'a fait plaisir de les voir.

Du côté de la conférence, des vidéos étaient projetées. Un gars qui dormait tout les soirs depuis un certain temps dans un Internet Café faute d'argent, un autre qui travaillait à Matsushita et qui se faisait brimer parce qu'il avait refusé une mutation... Rien de bien gai.

Côté irakien, la même (malheureuse) rengaine. Des Irakiens qui témoignaient, des Américains, des vidéos, etc. D'ailleurs, et c'est ptêt mon côté cynique mais lors d'une vidéo, un Américain chialait parce qu'il avait tué quelqu'un... qu'il pourrait plus dormir, etc. <<Beh mon gars, regarde la définition d'une guerre ! Tu comprendras !>> Certes, c'est vrai que l'État tient ces pauvres par la promesse de bourses universitaires ou de nationalité... Mais bon, ça ne m'a pas attristé.

Une bonne conf pour éveiller les consciences. J'ai pu lire que les Japonais n'étaient pas éveillés politiquement. Ils l'étaient ici...